Les conférences

Une conférence chaque mois.



Système solaire, satellites artificiels, cosmologie, astronautique,… Tous les sujets sont décortiqués par des conférenciers chevronnés, professionnels ou amateurs éclairés, dont le but est de vous emmener à la découverte de l’Univers auquel nous appartenons.

La conférence de septembre

Théo Pirard, chroniqueur spatial depuis 1969 – il publie régulièrement des articles dans les revues Athena, Air & Cosmos, Espace & Exploration et il est déjà venu nous parler à plusieurs reprises – est notre conférencier de ce vendredi 29 septembre à 19 h 30.

Il dressera, en images et tableaux, un bilan de six décennies d’aventures et applications spatiales, qui ne sont plus seulement soviétiques (russes) ni américaines. L’Europe – les chercheurs et industriels belges y jouent un rôle de premier plan – fait de la dimension spatiale une priorité pour ses actions globales dans le cadre de la société de la connaissance (Objectif de Lisbonne). L’Asie, avec la Chine, le Japon et l’Inde, joue un rôle primordial dans la dimension spatiale. Même le Grand-Duché s’impose comme leader dans la mise en œuvre de satellites pour les télécommunications et la télévision et vient de se lancer dans l’exploitation industrielle des ressources sur les astéroïdes…1957-2017 :

il y a 60 ans, avec Spoutnik, cap sur le Cosmos !

Le 4 octobre 1957, une sphère argentée de 83 kg précipitait l’humanité dans le nouveau monde du Cosmos. Ce Spoutnik, lancé par Moscou (à la tête de l’Empire soviétique), était le premier de familles de plus en plus nombreuses de bébés-lunes. Il s’agissait des débuts balbutiants de l’Homo Astronauticus. Depuis lors, il a beaucoup grandi.

Ce lancement historique depuis le cosmodrome secret de Baïkonour (Kazakhstan) allait provoquer un rush technologique avec des cosmonautes autour de la Terre, des astronautes sur la Lune, des robots à la découverte du Système solaire (planètes, astéroïdes, comètes…), des observatoires de plus en plus performants de l’Univers et de ses mystères, ainsi qu’une multitude de satellites qui ont pris possession de la vie quotidienne sur Terre. Sans que nous nous en rendions bien compte, l’espace s’est infiltré dans nos habitudes pour une vie à l’heure globale : la télévision numérique, un internet de plus en plus performant, la géo-localisation, les systèmes d’information géographique, les prévisions météo, le suivi de l’environnement terrestre (réchauffement climatique), la gestion des ressources, l’organisation des secours… Un business a vu le jour en se mettant au service des TIC (Technologies de l’Information et de la Communication).Il est question aujourd’hui du phénomène NewSpace de démocratisation de l’espace. L’innovation technologique est plus que jamais à l’ordre du jour :– la réutilisation, la modélisation des étages des lanceurs, pour avoir un accès plus économique au Cosmos, pour mettre l’avènement d’un tourisme spatial…– la miniaturisation, la production en série des satellites qui sont déployés en grand nombre, sous la forme de constellations, pour avoir une communication et une vision instantanée sur la planète…

Avec cet engouement pour les systèmes sur orbite, il faut craindre une pollution à hauts risques du milieu spatial. Le scénario catastrophe du film « Gravity » doit faire redouter le pire autour de notre Terre.

« Notre planète est le berceau de la raison. Il n’est pas possible de vivre éternellement dans un berceau ».C’est le constat que faisait au début du XXe siècle le Russe Constantin Tsiolkovski (1857-1935). Ce professeur de sciences de la cité de Kalouga est aujourd’hui présenté comme le père de l’astronautique : ne préconisait-il pas une puissante fusée pour voyager dans l’espace ? Tsiolkovski aurait eu 100 ans en 1957, lorsque fut lancé le premier bébé-lune, Spoutnik 1.


Théo Pirard



Notre conférence d’octobre 2017

Ce vendredi 27 octobre à 19 h 30 nous recevrons Arnaud Stiepen, qui pour la seconde fois nous emmènera à la conquête de Mars. Voici comment il introduit son exposé :

Embarquement pour Mars

Mars n’a jamais été aussi proche de nous. Alors que l’Humanité observe notre voisine rouge depuis plusieurs millénaires, nous sommes actuellement dans une période phare de préparation pour une mission habitée vers Mars. Quels défis restent à relever ? Quels enjeux accompagnent ce nouveau « pas de géant » ? Nous tenterons d’apporter un éclairage à ces questions afin de, prudemment, esquisser ce que seront les décennies à venir pour la conquête de Mars.


Arnaud Stiepen

Choisissez votre langue - Kies uw taal - Wahlen Sie ihre Sprache - Choose your language

Découvrez les partenaires de l’Embarcadère du Savoir

Découvrez nos publications dans la boutique en ligne de l’Embarcadère du Savoir