Bibliothèque

La S.A.L. met à disposition de ses membres, pour consultation et/ou emprunt, un fonds riche de plus de 1600 ouvrages liés aux sciences du ciel et de l’espace, auxquels s’ajoutent des numéros de périodiques spécialisés.

Les sujets autant que le niveau de lecture sont diversifiés. L’emprunt est gratuit, consenti pour une durée d’un mois et renouvelable sur demande.

La bibliothèque et son bureau d’emprunt est maintenant située au rez-de-chaussée de l’Institut d’Anatomie. Elle ouvre avant chaque conférence, de 18 h 30 à 19 h 30



Pour renforcer encore la disponibilité du service sans passer par une multiplication des jours et heures d’offre de service (impossible en pratique), il est dorénavant possible d’obtenir une ouverture sur rendez-vous, une manière de rendre la Bibliothèque capable de jouer son rôle quand les membres en ont envie ou besoin. Les coordonnées du bibliothécaire se trouvent en début de chaque bulletin Le Ciel : un contact téléphonique ou par écrit permettra de trouver une date convenant à chacun pour une ouverture « privée ».


Nouveau à la bibliothèque

Les éditions Marabout ont publié la version française d’une encyclopédie synthétique sur le Système solaire récemment écrite par la réunion des sommités britanniques de l’astronomie vulgarisée. Ce Destination Système solaire a tout pour devenir pendant encore un certain nombre d’années la source papier définitive à consulter pour découvrir les membres de notre système planétaire. La structure d’ensemble reste classique, avec une succession des planètes décrites dans l’ordre croissant des distances au Soleil et un découpage très net des sujets dans chaque chapitre, mais un bel effort a heureusement été consenti pour actualiser les données et leur présentation. Les illustrations et schémas sont particulièrement soignés, plaisants dès le premier coup d’œil, au simple feuilletage du livre.Disponible pour consultation, une Histoire et pratique de l’astronomie ancienne expliquée par James Evans est entrée dans notre catalogue. Le texte débute à l’apparition des premières traces d’observations astronomiques enregistrées et s’arrête juste avant l’invention du télescope, c’est-à-dire avec les premiers pas vers une théorie proprement physique du ciel avec Johannes Kepler. Fait intéressant, l’auteur ne s’en tient pas seulement à peindre une fresque chronologique de l’approfondissement et de l’évolution de nos connaissances en astronomie (et il s’agit de la plus complète disponible en français), mais propose aussi un manuel pratique, avec exercices de mesures et d’interprétation de données. Le lecteur pourra donc s’essayer à la construction d’un cadran solaire ou à la prédiction des configurations planétaires particulières avec des outils graphiques expressément inventés pour alléger les calculs.

L’invention du réel de Damien Gayet est un texte d’épistémologie qui prend de front la question du réalisme des théories physiques, et la possibilité de déterminer la plus « vraie » parmi plusieurs, quand elles entrent en compétition pour décrire efficacement le monde. Un mystère amplement discuté, mais non résolu à la clôture du propos, est posé par les vertus descriptives et surtout prédictives recherchées dans une bonne théorie, soit sa conformité apparente avec la réalité malgré son statut de produit de l’intelligence humaine. Curieusement, dans ce registre de la production intellectuelle en sciences physiques, l’auteur ne fait jamais explicitement appel à la notion de modèle ou de modélisation, pourtant fondamentale dans toute réflexion sur la démarche scientifique, et concentre son propos sur la formalisation mathématique. Vers la fin du bouquin, on remarque juste un détour, non dépourvu d’intérêt au demeurant, par la Gestaltpsychologie. Tous les exemples destinés à illustrer ou faire avancer le raisonnement sont issus de l’astronomie, ce qui justifie d’autant plus la présence de l’ouvrage dans nos rayons. Il ne faut pas s’attendre à des développements très avancés dans cette science, car ce n’est ni la spécialité ni la prétention de l’auteur, mais une imprécision comme la confusion qui semble avoir lieu entre le périhélie de Mercure et la précession de celui-ci reste un peu étonnante dans un ouvrage sérieux destiné à l’enseignement supérieur.


Gaëtan Greco

Choisissez votre langue - Kies uw taal - Wahlen Sie ihre Sprache - Choose your language

Découvrez les partenaires de l’Embarcadère du Savoir

Découvrez nos publications dans la boutique en ligne de l’Embarcadère du Savoir